AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Masters Of Horror (saison 1)

Aller en bas 
AuteurMessage
Angelheart
Explorateur
avatar

Nombre de messages : 271
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Masters Of Horror (saison 1)   Sam 25 Nov - 19:37

Etonnant qu'il n'existe pas de topic sur une série évènement.


La fin absolue du monde


Réalisé par John Carpenter. Scénarisé par Drew McWeeny &
Scott Swan


Sujet simple (c'est généralement le cas de chaque épisode) bien mis en scène. Des personnages névrosés et obsédés, une musique particulière qui rappelle du classique et scènes corsées (pour du carpenter). Le réalisateur semble d'ailleurs prendre un malin plaisir à bousculer ses habitudes de manière subite. Cependant, il ne montre pas tout, les quelques images du film recherché permettent largement au spectateur d'imaginer sur une heure et demi. Certes très classique, mais franchement bien.


Le cauchemar de la sorcière


Réalisé par Stuart Gordon. Scénarisé par Dennis Paoli et Stuart Gordon d'après une nouvelle de Lovecraft.

Assez déçu par cet épisode après celui de carpenter. Gordon aurait pu maintenir un certain suspense dans cet endroit sordide parfaitement retranscrit. Au lieu de cela, le réalisateur désarme lui-même toute tension pour virer au grotesque (le rat à tête d'homme qui parle de manière cartoonesque, faut le voir pour le croire). Sanglant certes... mais moyen.

La survivante


Réalisé par Don Coscarelli. Scénarisé par Don Coscarelli et Stephen Romano d'après une nouvelle de Joe Lansdale.


Pas désagréable ce survival. Jolie héroïne, quelques plans chocs, et puis Coscarelli a la bonne idée de mêler deux histoires ensemble. Cependant , pas convaincu par le final.


La danse des morts

Réalisé par Tobe Hooper. Scénarisé par Richard Matheson.

Généralement le plus détesté des épisodes. Effectivement, si ça reste totalement décousu et malheureusement loin de tenir les promesses annoncées, le récit contient certaines bonne idées. Robert Englund joue au méchant (classique) et l'humour distilléeau fur et à mesure est spécial.


Jenifer

Réalisé par Dario Argento. Scénarisé par Steven Weber d'après une nouvelle de Bruce Jones.

Un épisode très spécial. Sans surprise, l'épisode manie l'érotisme et le gore avec une certaine complaisance. En poussant le vice du sujet, on vire à l'ironie et à la moquerie : L'homme baise avec une femme, même si elle est moche, à partir du moment où elle a un beau corps. Argento tient à rendre son héroïne aussi attirante que repoussante pour créer un certain malaise. Si l'épisode choque, il est répétitif (baise, meurtre gore, baise, meurtre gore).

Chocolat

Réalisé et scénarisé par Mick Garris.

Un épisode décrié également. Pourtant le scénario de Garris n'est pas inintéressant. Le début est d'ailleurs captivant. Par la suite, c'est plutôt lent et le final désarme. Pour autant, après réflexion, cette conclusion est loin d'être conne. Ah l'amouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuur...


Vote ou crève

Réalisé par Joe Dante. Scénarisé par Sam Hamm d'après une histoire de Dale Bailey.

Le propos est intéressant et osé, utilisant une figure de l'horreur pour ses attaques. Cependant, à force de cynisme et de prétention, Dante finit par lasser. L'épisode n'en reste pas moins intelligent.

La belle est la bête

Réalisé par John Landis. Scénarisé par John et Max Landis.

Un des plus faibles épisodes pour moi. John Landis donne l'air de se moquer d'un genre qu'il est censé honorer dans la franchise. Le plus marrant reste quand le policier se met à imaginer les hypothèses les plus débiles possibles sur les meurtres. Pour le reste... Aucun intérêt.


La cave

Réalisé par William Malone. Scénarisé par Matt Greenberg.

Histoire classique, réalisation efficace. On reconnaît la patte de Malone (les flash-back nottament). Ca passe tout seul.


Liaison Bestiale


Réalisé par Lucky Mc Kee. Scénarisé par Sean Hood et Lucky Mc Kee.


Je ne suis pas rentré dans cette love story de l'horreur. Les actrices jouent bien, mais je n'y ai pas trouvé mon compte...


Sérial Auto-stoppeur

Réalisé par Larry Cohen. Scénarisé par David J. Schow.


Sujet jouissif bien traité dans sa première partie. La seconde se contente d'un concours de... prétention entre les deux tueurs. Cohen ne joue pas sur les quiproquos mais plutôt sur les échanges. Dommage.


Les amants d'outre tombe

Réalisé par John Mc Naughton. Scénarisé par Mick Garris d'après une histoire de Clive Barker.

Soutenu par Romero (il y a des morts vivants !!!), l'épisode a une ambiance prenante et morbide. Le choc vient inévitablement sur le final (gore et sexe ensemble). Déviant.


Je n'ai pas vu le dernier des épisodes, la maison des sévices, par Takashi Miike qui est apparemment le plus choquant. Quels sont vos avis sur vos épisodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Lord Ruthven
Master of horror
avatar

Nombre de messages : 1792
Localisation : The next whisky bar
Date d'inscription : 01/02/2005

MessageSujet: Re: Masters Of Horror (saison 1)   Sam 25 Nov - 20:53

La Maison des Sévices - Takashi Miike

Un joli sketch desservi par quelques scènes vaguement trashouilles. Je me demande encore pourquoi cet épisode est vendue sur sa censure, les scènes """chocs"""" n'étant de loin pas le centre du métrage.

La Fin absolue du Monde - John Carpenter

Pas très clair. Carpenter n'est pas très à l'aise dans l'exercice du court.

Jenifer

Argento continue sa nouvelle voie esthétique -ou d'absence d'esthétique disons- et livre un sketch dérangeant et fascinant. Une grande réussite.

Le Cauchemar de la Sorcière - Stuart Gordon

Gordon dans ses oeuvres. Classique et efficace. Impeccable

la Belle est la Bête - John Landis

Ambiance Loup Garou de Londres pour ce sketch tragicomique. Excellent. Landis n'a pas perdu la main.

Vote ou Crève - Joe Dante

Dante tire à boulet rouge sur la politique de son pays et la guerre du golfe, avec un sketch original et multiréférentiel. Bien jouissif.

Liaison Bestiale - Lucky Mc Kee

Un sketch à la fois décapant et subtil. Un film avec un couple lesbien et un insecte mystérieux ne pouvait pas être mauvais.
Lucky Mc Kee transforme l'essai de May.

Les Amants d'Outre Tombe - John mcNaughton

Ambiance gothique et nécrophile pour cette adaptation réussie de l'univers de Clive Barker. La fin est prévisible, dommage.

Serial Auto Stoppeur (!) - Larry Cohen

Deux serial-Killer et au milieu, Fairuza Blak. Larry Cohen transforme les routes perdues US en lieu mystérieux et hors du temps, où s'affrontent deux prédateurs traquant la même proie. Pas mal du tout.

_________________
...et mon âme, hors du cercle de cette ombre qui gît flottante sur le plancher, ne pourra plus s’élever, – jamais plus !
Revenir en haut Aller en bas
ste²ve
Explorateur
avatar

Nombre de messages : 438
Localisation : Isla Nublar
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: Masters Of Horror (saison 1)   Dim 26 Nov - 0:32

Incident on and off a mountain road de Don Coscarelli
Un survival assez classique par les temps qui courrent, mais qui n'en demeure pas moins efficace, bien qu'allant parfois trop loin dans le coté survie. Les flash backs donnent un interet supplémentaire.

Dreams in the witch house de Stuart Gordon
Quelques débordements sanglants, quelques dernieres minutes géniales, mais un rythme étrange, assez destabilisant. Je déteste le rat a visage humain, vraiment grotesque...

Jenifer de Dario Argento
Melant des scenes sanglantes assez craspec et scenes de sexe genantes et malsaines, Argento crée un vrai climat et un attachement mélé de dégout à Jenifer. Mais je trouve que l'épisode souffre beaucoup quand on le revoit.

Dance of the dead de Tobe Hooper
Un épisode effectivement souvent montré du doigt, mais que j'ai au final bien aimé. Assez étrange et destabilisant dans la forme, moins dans le fond, finalement assez classique.

Chocolate de Mick Garris
Un film intéressant, tres beau, mais qu'on se demande vraiment ce qu'il fait là...Mais avec le recul, un tres bel épisode.

Homecoming de Joe Dante:
Mon épisode préféré de cette 1ere saison. Une histoire intelligente avec des morts vivants, sur fond de critique de la guerre. On pense à du Romero, mais aussi au Mort Vivant. L'influence de l'administration, des conseillers et de la télévision est bien montrée. Pas vraiment horrifique finalement, mais tres efficace!

Deer Woman de John Landis
Sympa.On retrouve bien la patte de Landis (l'humour et l'horreur combinée) notamment dans les scenes ou le policier tente d'imaginer ce qu'il s'est passé. Puis on arrive à la légende de la femme-cerf du titre. Là, tout devient prévisible...

Cigarette Burns de John Carpenter
Assez sceptique (ben oui, vu que j'aime généralement pas Carpenter -à l'exception de The Thing), et donc tres agréablement surpris. Une histoire intéressante et développée intelligemment, de tres bons acteurs, une tres bonne musique. La tension monte peu à peu à mesure que l'on en apprend sur le film recherché, et que l'on suit le heros dans sa descente aux enfers, au fil de ses visions et rencontres. Quelques débordements gores ( les intestins! ) viennent ponctuer le tout. Dommage toutefois que l'on voie quelques images du film en question, ça enleve un peu de son mystere et de sa force...

Fair Haired Child de William Malone
Sombre, assez gothique (les reconstitutions du passé, les rituels...). Le monstre est réussi, tant au niveau physique que mouvement. Dommage que l'environnement de la cave ne soit pas mieux utilisé, il yavait matiere a faire naitre plus de claustrophobie...La relation entre les 2 personnages est touchante, et trouve son apogée à la fin du recit. En revanche, je n'aime pas les dernieres secondes du film, completement en décalage avec le reste et inutiles...

Sick Girl de Lucky McKee
J'ai bien aimé. Le theme de la contamination est repris, faisant parfois penser à l'évolution de personnages mordus pour des loup garous (développement de sens, reflexes alimentaires, changement dans le comportement...), mais cette fois avec un...insecte. Un insecte étrange, pas tres crédible en tout cas...La relation entre les 2 femmes est bien rendue, notamment avec l'évolution due à l'insecte. Un petit débordement gore dans les dernieres minutes, puis une fin bien pensée. Un bon épisode.

Pick me up de Larry Cohen
Peut etre l'épisode que j'ai le moins aimé...Un début intéressant pourtant, mais on tombe trop rapidement dans une espece de survival-affrontement passif entre une proie et deux prédateurs. Le parallele entre les deux tueurs reste néanmoins le point intéressant du film. La fin sauve l'épisode, qui se laisse néanmoins suivre sans mal.

Haeckel's Tale de John McNaughton
une furieuse impression de deja vu. On pense à Frankenstein bien sur (évoqué dans l'épisode en plus...), à Simetierre (tout le long du film, mais aussi et surtout pour la fin), ou meme à Dellamorte Delamore (la scene érotique dans le cimetierre). Cela fait au final un peu d'ombre à l'épisode

Imprint de Takashi Miike
Assez destabilisant, notamment avec son idée finale tres inattendue concernant la freak de service. Cet épisode vaut surtout pour les scenes de torture, crades et cruelles, et franchement dures et pas faciles a supporter. La fin est bizarre,il faudrait que je le revois car au final je n'ai pas tout compris
Revenir en haut Aller en bas
Tony
Serial Posteur
avatar

Nombre de messages : 738
Age : 32
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Masters Of Horror (saison 1)   Ven 1 Déc - 17:07

Incident on and off a mountain road de Don Coscarelli
Très classique dans son scénario, le film n'en reste pas moins très plaisant à regarder, rythmé, trés bien réalisé, de très beaux effets de lumières, et ça fait toujours plaisir de revoir le croque mort de Phantasm à l'écran ^^

Dreams in the witch house de Stuart Gordon
Un très bon épisode à mon gout, Gordon touche encore à l'univers de Lovecraft, l'idée est excellente, mais comme déjà dit, le rat à tête humaine, ouais, j'accroche moyen...

Jenifer de Dario Argento
Une réalisation très simple, tout comme la photographie, un scénario classique dont on devines le dénouement dés les premières minutes, mais pourtant, on ne peut s'empêcher d'être intéressé et de suivre le métrage.

Dance of the dead de Tobe Hooper
Je n'ai pas du tout accroché l'ambiance, l'histoire, le tout en général. Un épisode très décevant que je n'ai même pas regardé en entier.

Imprint de Takashi Miike
Surprenant, pas aussi choc que prévu, du moins, pas pour les raisons. Si les scènes de tortures font en effet très mal, le choc, c'est plutôt le twist final innatendu et les tortures lorsqu'elle ne sont pas montrées. Bref, j'adore Miike ^^

Et je n'ai vu que ces épisodes pour le moment, affaire à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/lovingmovies/
Lord Ruthven
Master of horror
avatar

Nombre de messages : 1792
Localisation : The next whisky bar
Date d'inscription : 01/02/2005

MessageSujet: Re: Masters Of Horror (saison 1)   Ven 1 Déc - 21:03

La Survivante - Coscarelli

Un des rares volets qui semble vraiment pensé à la base comme un moyen-métrage. On retrouve la patte du réalisateur, mais les flashbacks sont limites plus passionant que l'intrigue principale.

_________________
...et mon âme, hors du cercle de cette ombre qui gît flottante sur le plancher, ne pourra plus s’élever, – jamais plus !
Revenir en haut Aller en bas
Angelheart
Explorateur
avatar

Nombre de messages : 271
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Re: Masters Of Horror (saison 1)   Sam 9 Déc - 2:06

La maison des sévices :

Faussement intelligent, balloté entre ennui et insoutenable. Miike a l'air d'aimer l'inceste en tout cas. Twist (ah bon ?) final lamentable qui tente de noyer le poisson. L'histoire va nulle part et ne raconte rien en particulier. Miike, en étant plus subtil, aurait pu raconter un récit plus intéressant. Au lieu de cela, il se la joue faux auteur et balance gaiement quelques idées chocs... Merdique.


PS : Et j'oubliais la main-soeur qui sort de la tête... Mouarf.
Revenir en haut Aller en bas
jigsaw59juju
Nouvelle recrue
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 38
Localisation : La Gorgue (59)
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: masters of horror saison 1   Jeu 16 Aoû - 19:35

Vous connaissez surement cette série qui convie les meilleurs réalisateurs de films d'horreur pour des segments d'une heure. Quel est votre épisode préféré?
le mien reste le segment de Takashi miike 'imprint' même si j'ai aussi un faible pour le segment de Joe Dante 'Vote ou crève'.
merci pour vos réponses!
Revenir en haut Aller en bas
Tony
Serial Posteur
avatar

Nombre de messages : 738
Age : 32
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Masters Of Horror (saison 1)   Ven 17 Aoû - 0:17

Je n'en ai pas vu des masses, étant donné qu'un pote me les a taxés depuis pas mal de temps déjà.... J'ai juste vu les quatre premiers (de Coscarelli, sympa mais classique, de Gordon, très sympa malgré un rat à tête humaine risible, de Hooper, détesté, et de Argento, classique mais bien mené) et le dernier de Miike, qui reste mon préféré.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/lovingmovies/
hanna-victoria
Explorateur
avatar

Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 21/01/2005

MessageSujet: Jenifer (Dario Argento) Master Of Horror   Jeu 11 Oct - 13:56

Bonjour Clin d'oeil



RÉALISATION: Dario Argento
SCÉNARIO: Steven Weber
AVEC: Steven Weber, Carrie Anne Fleming, Beau Starr, Brenda James et Harris Allan

Histoire:

Juste avant que Frank, officier de police dans une petite ville sans histoire, ne le tue ; l'homme qui allait assassiner Jenifer l'avait prévenu: cette femme est diabolique et détruit quiconque l'approche. Malgré cela, pris de pitié pour cette jeune muette défigurée et sans défense, Frank décide de l'héberger. Mais, sous le visage ingrat, Jenifer cache un corps fait pour les choses de l'amour. Et elle ne se fait pas prier pour s'en servir.




Bonne Journée Idée
Revenir en haut Aller en bas
hanna-victoria
Explorateur
avatar

Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 21/01/2005

MessageSujet: Re: Masters Of Horror (saison 1)   Lun 10 Déc - 17:08

Moi j'ai ->->
-la danse des mort
-Jenifer
-Chocolat

mais j'aime pas trop, je vend si ça intéresse quelqu'un ?? Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Masters Of Horror (saison 1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Masters Of Horror (saison 1)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos mattages à la télé, ciné ... ^^
» AMERICAN HORROR STORY
» [SÉRIE] American Horror Story
» a chaque espèce de poisson, sa meilleure saison
» assiettes de fruits saison à la crème dessert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SCARY-MOVIES :: Les Films :: Horreur-
Sauter vers: